Les modules

Génralités

Définition :  un module, une librairie ou un package est un fichier indépendant contenant  des objets prédéfinis, dont des fonctions.

Comment importer un module

Trois syntaxes sont possibles :

  •  from <nom_module> import obj1, obj2  : on n'importe que les objets obj1, obj2 du module.
  •  from <nom_module> import *  : on importe la totalité des objets du module.
  •  import <nom_module> as code  importe la totalité des objets du module, mais pour utiliser un objet, il faudra écrire code.nom_objet ;

Exemples :

  • from numpy import cos
  • print(cos(3))
  • print(log(3)) # Erreur

Le langage ne connaît pas la fonction log

  • from numpy import *
  • print(cos(3))
  • print(log(3))

Ici, toutes les fonctions sont connus, mais on ne sait pas de quel module, elles sont importées

  • import numpy as np
  • print(np.cos(3))
  • print(np.log(3))

Remarque :  la syntaxe import <nom_module> as code  est recommandé à condition de convenir que les modules classiques seront toujours associés aux mêmes codes. Cette syntaxe permet de savoir quel module est utilisé. or il faut savoir que certaines fonctions existent dans des modules différents, parfois avec des résultats différents !

  •  import math as m
  •  import random as rd
  •  import matplotlib.pyplot as plt
  •  import numpy as np

Remarque :  Pour obtenir de l'aide, utiliser la commande help : help(plt)   ou help(plt.plot)  ou chercher sur Internet !

Remarque :  Toutes ces bibliothèques (à caractère mathématique) sont regroupées dans une bibliothèque appelée pylab La syntaxe from pylab import *  vous permet d'éviter toute réflexion sur la gestion des bibliothèques.

Le module Math

 import math as m   

C'est un module qui permet d'avoir accès aux fonctions mathématiques comme le cosinus (cos), le sinus (sin), la racine carrée (sqrt), le nombre \pi (pi) et bien d'autres...

Le module donne accès aux fonctions suivantes:

  •  m.floor(x) :partie entière de x
  • m.factorial(x) : x!
  •  m.exp(x) : e^x ;
  • m.log(x[, base]) (log(x) : ln(x) ; log(x,10) : log10(x)).
  •  m.sqrt(x) : racine $\sqrt(x)$
  •  m.cos(x) : cos(x) ; m.sin(x) : sin(x) ; m.tan(x) : tan(x).
  •  deux constante : m.pi :$ \pi\approx 3.14$ et m.e : $e\approx 2,72$

et nous disposons toujours des fonctions mathématique de Python

  •  puissance x**y
  •  Partie entière : int(x)
  •  opération : * + - /
  •  opérations sur les entiers :
    • % (a%b  : reste de la division de a par b)
    • et // (a//b  : quotient de la division de a par b).

Le module random

Ce module permet d'utiliser des fonctions générant des nombres aléatoires. Les principales fonctions sont (on a import le module avec import random as rd

  • rd.random() : renvoie un nombre aléatoire entre 0 et 1. Ex : rd.random() renvoie 0.32481342...
  • rd.randint(a,b) : renvoie un nombre entier aléatoire entre a et b (compris). Ex :rd.randint(4,15) renvoie  4 ou 7 ou 9 ...
  • rd.choice(liste) : choisit au hasard un élément dans une liste (ou une chaîne) donnée. Ex :  L = ['Pie', 'Oie', 'Coq'] , rd.choice(L)  renvoie  'Coq'
  • rd.shuffle(liste) : modifie la liste ``liste'' en la mélangeant. Ex : L = [7, 3, 8, 5, 6] ; rd.shuffle(L)  renvoie L=[8, 7, 6, 5, 3]
  • rd.sample(liste, k) : renvoie k éléments distincts de la liste "liste" Ex L = [7, 3, 8, 5, 6]  ; rd.sample(L,2)   renvoie  [3,6]

Remarque :  rd.choice , rd.sample , rd.shuffle  sont des fonctions pratiques mais que l'on peut recréer à partir de rd.randint  qui peut s'obtenir à partir de la fonction rd.random()

Exemple : Simuler le lancer d'un dé : De=rd.randint(1,6)
 

Fichier Joint: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.